J’ai mis du temps à le lire, non pas par ennui, mais bien par crainte du vide engendré par la fin. Je connaissais l’issue tragique de cette histoire, alors j’en ai savouré chaque page, chaque mot. Tous les soirs, je rejoignais Patrocle et ses pensées comme on se rend à un rendez-vous secret : avec délice, en espérant que cela ne se termine jamais.

J’avais une dizaine d’années quand je suis tombée amoureuse de la Grèce Antique, avec ses histoires de héros, ses dieux, ses nymphes et les destins que sa mythologie dessinait. J’ai d’emblée été fascinée par le soleil, la mer et la part de magie que tout ça distillait. Je tenais un classeur (le plus beau de ma collection) où je répertoriais toutes les informations que je trouvais au CDI de mon collège sur les différents personnages et leurs mythes, je dressais des fiches, des arbres généalogiques, je griffonnais leurs visages (vive la vie pré-google). Je me souviens avoir demandé L’Iliade et L’Odyssée pour le Noël de mes onze ans. Ma mère est venue me voir, gênée : « La libraire dit que ce sont des livres d’école, que ça ne se lit pas pour le plaisir, tu es sûre que tu veux ça ? ». Et comment ! J’ai toujours ces deux exemplaires dans ma collection autour de la Grèce. Cet attrait ne s’est jamais démenti et m’a menée à prendre des cours de grec ancien à l’université : pas très utiles dans la vie courante mais tellement passionnants ! (Et depuis je suis fière de savoir déchiffrer l’alphabet grec ^^).

Prehistoric Googling Homer Simpson GIF - PrehistoricGoogling HomerSimpson LookingThingsUp GIFs

Bref, on pourrait penser que Madeline Miller arrivait en terrain déjà conquis. Mais, vous le savez, quand les sujets me plaisent déjà j’ai tendance à être très exigeante avec les romans qui les traitent.

Le Chant d’Achille donne la parole à Patrocle, l’ami-amant du célébrissime Achille. L’éternel second. On découvre ses pensées les plus profondes, ses idées, son ressenti face aux événements et, surtout, on redécouvre Achille à travers ses yeux. Quelles beautés !

 L’histoire court de leur enfance à leur mort en s’attardant sur l’épisode mythique de la Guerre de Troie, en restant étonnement fidèle aux événements relatés dans L’Iliade et dans les autres textes canoniques qui relatent la légende.

Comment vous parler de la beauté de ce roman ?

J’aurais pu le lire d’une traite, sans m’arrêter tant la plume de Madeline Miller est douce et fluide, tant les images qu’elle évoque m’ont parlé. Je n’avais pas envie de les quitter. A chaque seconde de lecture, j’ai vibré avec les personnages comme si j’étais à leurs côtés. J’avais beau connaître le déroulé des événements, j’ai tremblé avec eux, j’ai espéré avec eux, j’ai pleuré avec eux.

L’autrice à ce don pour écrire avec une justesse folle les émotions de ces personnages mythiques, qu’on l’habitude de dépeindre comme des statues de marbre. Dans ce texte, ils sont humains, avec toutes les faiblesses et le grandiose que cela implique.  Je n’avais qu’une envie, rencontrer ce Patrocle et avoir une discussion avec lui. Entrapercevoir Achille de mes propres yeux. Prendre Briséis dans mes bras. En refermant le livre, j’ai eu l’impression de dire adieu a des amis. Le déchirement.

Le Chant d’Achille se hisse directement dans mon top 3 de mes livres préférés de tous les temps, ceux que je conseillerais à tout le monde, qu’importe leur style de prédilection. Il nous parle d’honneur, d’abnégation, du rapport à la mort, aux autres, à nos parents, aux histoires et à la mémoire … Mais c’est avant tout le récit d’une histoire d’amour, dans ce que l’amour peut avoir de plus pur, de plus beau et de plus déchirant.

Categories: Lecture

Sandy

Les livres et les bonnes histoires m’ont toujours accompagnée. Dans mes loisirs, comme dans mes études. Après un baccalauréat littéraire, j’ai suivi ma passion jusqu’en licence de Lettres Modernes puis jusqu’en Master à l’intitulé nébuleux (Imaginaires et Genèses littéraires) après lequel j’ai pris une année de pause en pensant me consacrer à mes petits projets trop longtemps remis au lendemain avant de poursuivre mon cursus en thèse. Cette année fut d’une richesse incroyable, j’y ai appris énormément de choses et surtout j’ai entrepris ! J’ai lancé ma chaîne youtube, le présent blog, j’ai fondé Magic Mirror éditions, j’ai écrit mon premier roman et entamé le deuxième … Tant et si bien que la thèse attendra encore un peu

4 Comments

Marie · le 4 juin 2021 at 17:43

Ton article a fait remonter bien des émotions qui m’ont bouleversée lorsque j’ai lu ce roman il y a presque 2 ans, je suis tellement heureuse de savoir qu’il se soit hissé sur ton podium après avoir rejoint le mien. Je pense que cette merveille ne cessera de terrasser les cœur par sa beauté… plus qu’à tenter Circé pour savourer à nouveau la plume de l’autrice !

    Sandy · le 6 juin 2021 at 16:22

    Merci mille fois pour cet excellent conseil de lecture :D. Circe est sur ma wishlist du coup ^^

[Coup de ♥] Le Chant d’Achille – Madeline Miller – Moonlight Symphony · le 16 août 2021 at 9:01

[…] avis sur Le Chant d’Achille : Wonder Factory, Sometimes a book, Le Cercle des libraires disparus, Les Cahiers de Corinne, Livresque78, Les […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *