SOS EVJF : 5 conseils pour réussir un enterrement de vie de jeune-fille

Si c’est une étape des préparatifs de mariage qui se démocratise, qui est de plus en plus attendue et célébrée, l’Enterrement de Vie de Jeune Fille (que nous appellerons EVJF pour la suite de cet article 😉 ) peut donner des sueurs froides aux témoins et demoiselles d’honneur qui sont garantes de son organisation. Entre tradition prénuptiale classique et originalité moderne, il peut être difficile de trouver le ton, les activités et la direction que l’on souhaite donner à cet événement qu’il ne faut surtout pas négliger.

Mon EVJF s’est déroulé il y a un peu moins de six mois et je sais que son organisation n’a pas été de tout repos même si, au final, le week-end fut des plus mémorables ;). A travers ma petite expérience, je vais vous livrer les cinq clés qui, selon moi, vous aiderons à organiser tout ça plus sereinement !

 

  1. Pensez aux souvenirs ! Prévoyez la manière dont vous allez immortaliser ces moments importants, organiser la journée/soirée c’est bien, faire en sorte que la future mariée puisse s’en souvenir après sa cuite magistrale, c’est encore mieux. Vous pouvez, par exemple, choisir un photographe professionnel pour un petit shooting entre amies ou tout simplement prévoir une membre de la team qui sera en charge de prendre les photos. De mon côté, les filles avaient prévu un polaroïd pour le week-end : j’ai adoré l’idée ! C’est ludique de prendre des photos avec un pola, les clichés ont un caché différent que les photos sur smartphone et, même si on s’empresse de montrer notre butin à notre futur mari quand on rentre à la maison, avoir les photos en pola et pas en digital ça a tout de même un côté très « tout ce qui se passe lors de cet EVJF reste à l’EVJF » qui est très cool ;).

 

  1. Ecoutez la future mariée ! Ça peut paraître bête comme conseil, mais vraiment, la future mariée est votre amie (a priori, si elle vous a choisi comme témoin) donc vous la connaissez alors écoutez là. Si elle vous dit qu’elle ne veut pas de strip-teaseur ou si vous savez pertinemment que le saut en parachute ce n’est vraiment pas son truc, respectez ses envies. Il faut trouver l’équilibre entre la surprendre, et la pousser dans ses retranchements : vous êtes juste réunies pour passer un bon moment 😉

 

  1. Soyez organisée(s) ! Vous allez devoir coordonner un petit groupe de personnes, dont certaines que vous ne connaitrez peut-être pas et tout ça dans le dos de la principale intéressée. Plus tôt vous commencerez à organiser et à contacter tout le monde, mieux ce sera. Vous allez vite voir que trouver des dates où tout le monde est dispo et se mettre d’accord sur un budget, c’est plus compliqué qu’on ne le pense ! Pensez aussi à prévenir la mariée assez tôt de la date fatidique : elle pourra ainsi prévoir un jour de repos le lendemain et ne pas enchaîner directement avec la reprise du boulot 😉

 

  1. Communiquez ! … Avec les garçons ;). Idéalement, si vous arrivez à prévoir l’EVJF en même temps que l’EVG (Enterrement de Vie de Garçon, non ce n’est pas le nom d’une maladie), c’est le top du top. Les Enterrements de vie de célibataire en décalé, c’est moyennement agréable pour celui qui reste tout seul(e) à la maison pendant que son/sa futur(e) mari/femme fait LA fiesta de sa vie (sans lui/elle). Faire les deux Enterrements en même temps permet à chacun de s’amuser comme il se doit et, pourquoi pas de briser un peu les traditions et de se retrouver en fin de week-end tous ensemble pour se raconter toutes les choses croustillantes que l’on a vécu.

 

  1. Exit les clichés, place à l’originalité ! Non, un EVJF ce n’est pas forcément boire beaucoup d’alcool et se balader en ville déguisée en pénis géant pour relever des défis. Ça peut l’être, si la future mariée aime ça. Mais on est pas obligé de se cantonner à ce cliché. Soyez originales et surprenantes ! Vous pouvez aussi partir sur un thème particulier qui sera un fil conducteur tout au long des activités et qui donnera du caractère à votre événement. Pour les activités, tout est possible ! Aujourd’hui il existe des tonnes de site tous aussi bien les uns que les autres qui recensent toutes les activités à faire, classées par thématique et par région. Ils peuvent vous aider en cas de panne d’idée 😉

 

Voilà, j’espère que ce petit article aura pu vous aider si vous êtes sur le point d’organiser un EVJF et que la panique vous prend :). Je vous laisse avec quelques images du mien. Il s’est déroulé sur un week-end où nous avons fait une petite tournée des bars le premier soir, un restaurant, un escape game de folie et un SPA le deuxième jour <3

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *