Du conte à l’écran EP02 : La Belle et la Bête

Me voilà de retour pour vous parler de mon conte de fées favori : La Belle et la Bête. Difficile d’analyser en si peu de temps une œuvre aussi multiple et riche que ce conte là. J’ai donc volontairement orienté mon travail sur les points communs, les éléments que l’on retrouve d’une version à l’autre, histoire de ne pas vous livrer une vidéo de 4h 😉

minbelle

Je m’excuse platement auprès de ce cher Christophe Gans dont j’écorche le nom tout le long ^^’.

J’ai essayé de prendre au max en considération les différentes remarques que vous avez fait sur mes précédentes vidéos. Comme d’habitude, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire et à me dire quel conte vous désirez que j’aborde dans une prochaine vidéo 🙂 !

A très bientôt, chers lecteurs.

Retrouvez le premier épisode sur Blanche-Neige ici 😉

Vous aimerez peut-être aussi...

2 comments

  1. Oh merci pour ton petit mot à la fin de la vidéo ! Je me disais bien que cette rose me rappelait quelque chose 😉 . La version qu’on a créée pour toi est superbe !

    Encore une fois, super vidéo, très intéressante et foisonnante de sources. J’ai bien aimé ton rapprochement entre le conte et les films.

    Celui de Cocteau m’a vraiment marquée et terrifiée quand j’étais petite (entre les chandeliers en forme de bras et les statues aux yeux qui bougent, on se demande bien pourquoi …) mais j’aimerais bien le revoir avec mes yeux d’adulte car je sais que beaucoup le considèrent comme un film culte (tu n’en parles pas beaucoup d’ailleurs, l’as-tu aimé ?).

    J’ai vu la première moitié de celui de Gans il y a quelques semaines, et je n’ai pas encore réussi à le finir. Je l’ai trouvé assez mal joué et très mollasson. Mais je voudrais le voir en entier, ne serait-ce que pour l’univers qui est superbe et inspirant puisque je travaille en ce moment sur une réécriture de contes 🙂 .

    Finalement c’est vrai que la réinterprétation de Disney éclipse les autres ^^.

    Pour Le Baiser au Lépreux, je n’aurais jamais pensé tant j’ai trouvé ce livre sombre et déprimant, mais maintenant que tu le dis le thème est le même c’est vrai. En parlant de livre, je ne sais pas si tu as lu Beauté de Sarah Pinborough, qui revisite (très rapidement) La Belle et la Bête, mais ça a été une déception pour moi, je l’ai trouvé trop bâclé et beaucoup moins chouette que Poison …

    Merci encore pour tes vidéos qui sont super chouettes, j’apprends des tas de choses à chaque fois et j’ai hâte de visionner la prochaine 🙂 !

    1. Merci à toi ! Tes tutos sont toujours au top, alors quand j’ai vu le lien vers celui-ci j’ai craqué :p (je regrette juste que le fil soit trop épais et du coup un peu plus visible que sur ta version).

      En ce qui concerne le film de Cocteau … J’ai conscience qu’il est culte pour beaucoup de monde, mais moi j’ai eu un peu de mal. Mais c’est un concours de circonstances : je l’ai vu après tous les autres, du coup plus vraiment de surprises côté scénario (d’autant plus qu’il reste fidèle au conte de Beaumont) et visuellement, passer du dernier film en HD à celui-ci en noir et blanc de mauvaise qualité (et avec une bête en peluche), ça pique les yeux ^^’. Du coup j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, c’est vrai.
      Mais oui, le palais transmet une ambiance assez dérangeante, moi ce sont les bras-chandeliers qui m’ont faite un peu frissonner.

      Quant à Gans je suis allé le voir au cinéma et je suis sortie très (très) déçue et un poil remontée parce que les bandes annonces vendaient du rêve et je me suis retrouvée devant un film mou, une Belle pas charismatique pour un sous, des dialogues qui m’ont fait grincer des dents, quelques incohérences et pas mal d’ajouts inutiles et d’entorses faites à l’histoire d’origine sans que ça n’apporte rien au film. En préparant cette vidéo j’ai voulu le revoir en me disant que peut-être, maintenant que je sais à quoi m’attendre, ça passerait mieux. Que nenni. J’ai dû m’y reprendre à trois fois, je m’endormais à chaque fois ^^’. Finalement, ce film là est à retenir pour ses visuels magnifiques : les paysages, les costumes, les architectures … Tout est beau, on ne peut pas lui retirer ça !

      J’ai aussi trouvé Le Baiser au Lépreux déprimant, dur et triste, mais j’ai quand même aimé. Par contre je n’ai pas encore lu Beauté, mais il est dans ma liste de livres à lire puisque j’ai lu Poison, j’aimerais aller jusqu’au bout de la série voir un peu ce que ça donne 🙂

      Merci encore et bon courage pour tes travaux sur les contes 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *